Quelles sont les causes des douleurs aux articulations la nuit et quelles mesures prendre pour bénéficier d’un meilleur sommeil ?

Par admin
9 Vues

Les douleurs aux articulations sont une véritable gêne la nuit, car elles favorisent les réveils nocturnes et l’inconfort une fois au lit. Ces douleurs qui peuvent atteindre le genou, la région cervicale, le dos et plusieurs autres parties du corps ont diverses origines. Découvrez ces dernières et quelques mesures à prendre pour un meilleur sommeil.

Arthrose, fibromyalgie, arthrite

Les douleurs la nuit ne sont aucunement imputables à une seule cause. Il peut s’agir d’une arthrite, d’une fibromyalgie ou encore d’une arthrose.

L’arthrose

L’arthrose correspond à une dégradation progressive du cartilage au niveau des articulations. Cette maladie est souvent observée chez les personnes âgées de 50 ans et plus. En général, les douleurs se font intenses lorsque l’articulation est en mouvement. Une raideur peut être également remarquée après une période d’inactivité ou au réveil.

Les douleurs dans la soirée peuvent rendre difficile l’endormissement. Aussi, lors des poussées inflammatoires l’arthrose peut empêcher le patient de dormir. Le diagnostic d’une arthrose peut être établi grâce à une IRM, une radiographie, un scanner, un prélèvement du liquide au niveau de l’articulation.

La fibromyalgie

La fibromyalgie peut occasionner des douleurs articulations la nuit et être à l’origine d’un trouble du sommeil. Les symptômes de la fibromyalgie sont entre autres :

  • Une douleur musculaire ou articulaire permanente sur tout le corps
  • Une fatigue chronique
  • Une raideur au réveil
  • Etc.

Le plus souvent, une fibromyalgie survient chez les femmes de 30 à 55 ans. Le diagnostic de cette maladie peut être posé par le médecin si 11 des 18 points du corps sont anormalement sensibles à une petite pression. En général, celle d’un doigt est largement suffisante.

L’arthrite

L’arthrite est caractérisée par une inflammation d’un ou de plusieurs articulations. Cette inflammation, qui peut être suivie de rougeur et de gonflement, peut toucher toute personne y compris les enfants. Cette maladie peut engendrer des douleurs nocturnes et provoquer des troubles du sommeil. L’arthrite peut se présenter sous forme chronique ou aiguë. Il s’agit notamment de :

  • La goutte
  • La Spondylarthropathie
  • La polyarthrite rhumatoïde
  • L’arthrite infectieuse
  • Etc.

Le diagnostic d’une arthrite passe par un examen clinique du patient et des examens comme dans le cas d’une arthrose.

Quelques mesures à prendre pour éviter les douleurs articulaires la nuit

Quelques mesures à prendre pour éviter les douleurs articulaires la nuit

Avant toute chose, lorsque vous souffrez de douleurs articulaires la nuit, penser à adopter une bonne literie. Le matelas sur lequel vous dormez doit s’adapter à votre morphologie et soutenir parfaitement vos points de pression. Le lit doit posséder une indépendance de couchage afin d’annihiler les mouvements. En plus du matelas, choisissez un oreiller ergonomique.

En dehors d’un bon couchage, veiller à ce que l’environnement dans lequel vous dormez soit calme et propice au sommeil. En effet, un environnement bruyant, trop chaud ou trop froid peut perturber le sommeil et, par ricochet, exacerber les douleurs articulaires. C’est pourquoi, avant de vous mettre au lit, songez à régler la température et la luminosité. Vous pouvez installer un diffuseur d’huile essentielle pour parfumer l’atmosphère et obtenir un effet relaxant.

Avant le coucher, un bon massage avec un antalgique ou une huile essentielle antiinflammatoire vous fera également du bien. Vous pouvez appliquer une bouillotte chaude sur l’articulation pour calmer la douleur ou une compresse froide s’il s’agit d’une inflammation. Vous pourrez effectuer quelques exercices d’étirements avant de vous mettre au lit. Quotidiennement, pensez à faire des exercices physiques modérés pour renforcer vos os et pour une meilleure santé en général.

En somme, une douleur articulaire nocturne peut avoir diverses origines. Seul un examen médical pourra déterminer la cause véritable et le traitement qu’il faut dans ce cas. Dans tous les cas, il est possible de prendre quelques mesures pour améliorer son sommeil.