Tout ce que vous devez savoir sur la maladie articulaire inflammatoire

Par admin
11 Vues

Encore appelées arthropathies, les maladies des articulations sont des maux qui affectent de nombreuses personnes. Elles ont différentes sources et concernent toutes les tranches d’âge y compris les enfants. Découvrez, dans cet article, les causes de ces maladies, leurs conséquences et quelques approches de solutions pour y remédier.

Les différents types de maladies articulaires inflammatoires

Les maladies articulaires ont des origines diverses. Elles peuvent naître d’un traumatisme, d’une dégénérescence, d’un virus, d’un surpoids, etc. Cependant, les principales causes sont l’arthrose et l’arthrite. En effet, il existe plusieurs maladies articulaires inflammatoires.

Le rhumatisme inflammatoire : c’est une maladie chronique qui provoque des douleurs articulaires. Elle touche de milliers d’adultes et d’enfants et les femmes sont plus affectées que les hommes. La polyarthrite rhumatoïde en fait partie. Elle est une maladie auto-immune qui cause des troubles inflammatoires chroniques dans les articulations.

L’arthrite : il s’agit de l’inflammation d’une ou de plusieurs articulations. Elle provoque des douleurs, des raideurs et peut s’aggraver avec l’âge.

L’arthrite psoriasique : c’est une forme d’arthrite qui touche certaines personnes souffrant de psoriasis.

L’arthrose : c’est la maladie articulaire inflammatoire la plus répandue. Elle est caractérisée par une destruction du cartilage. Elle se manifeste par des douleurs constantes au niveau des articulations.

Les symptômes généraux liés aux maladies articulaires inflammatoires

Le principal symptôme de la maladie articulaire inflammatoire est la douleur. Elle peut aller de légère à très intense voire invalidante. On note également la fièvre, les aphtes buccaux, les éruptions, etc. Dans le cas d’une polyarthrite rhumatoïde par exemple, on peut remarquer des grosseurs ou rougeurs sur la peau. On peut observer également des raideurs ou une sensibilité dans les articulations.

Les traitements recommandés en cas de maladie articulaire inflammatoire

Les maladies articulaires inflammatoires se manifestent également par des raideurs matinales qui peuvent durer jusqu’à une heure, des rougeurs, des œdèmes au niveau des articulations atteintes. On note aussi une fatigue constante et inexpliquée, des boitements, une déformation articulaire ou des craquements et des gonflements au niveau des articulations.

Les traitements recommandés en cas de maladie articulaire inflammatoire

Avant toute chose, il est primordial de consulter un médecin lorsque vous ressentez l’un des symptômes cités. Ce dernier pourra établir un diagnostic afin de vous proposer un traitement adéquat. Plusieurs traitements sont possibles pour soigner les maladies articulaires inflammatoires. Toutefois, il faut noter que ces maladies ne peuvent être guéries. Les traitements permettent juste de soulager le patient et de freiner l’évolution de la maladie.

Le médecin peut vous prescrire comme traitement, des compléments alimentaires, des antalgiques et des antidouleurs comme le paracétamol. Il peut également prescrire des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Si ce traitement ne répond pas, votre médecin peut vous proposer des injections de corticoïdes pour soulager l’inflammation.

Il existe des approches non pharmacologiques communes à toutes les maladies articulaires inflammatoires. Il s’agit par exemple de la pratique de la kinésithérapie ou d’activités physiques. Ces approches sont essentielles dans la prévention des crises douloureuses. Ainsi, pour ressentir moins de douleurs, il est indispensable de mobiliser les articulations.

Dans certains cas, les maladies articulaires inflammatoires peuvent nécessiter une chirurgie, selon la gravité du mal. Cette dernière solution permet de prévenir les destructions cartilagineuses ou tendineuses, de remplacer les articulations détruites par une prothèse. Les prothèses peuvent être totales ou partielles.

En résumé, la maladie articulaire inflammatoire se décline en de nombreuses affections. Elles touchent toutes les tranches d’âge et même la couche juvénile. Le symptôme principal de ces pathologies est la douleur. Il existe néanmoins plusieurs traitements pour les soulager.